Par

Xana Bovée

Publié le

July 16, 2018

Tags

Agence, Conseils, RP

A quoi peuvent s’attendre les jeunes qui débutent dans le secteur des relations publiques ? Une sacrée question ! Lorsqu’on est encore étudiant(e), on potasse de nombreux cours pour apprendre les ficelles du métier et devenir un vrai professionnel des RP. En réalité, le débutant ou la débutante en RP tentera surtout de surfer sur la vague du moment. Dans notre secteur, il n’y a pas deux jours pareils. La première semaine de travail peut être assez éprouvante… Voici ce qui attend, à coup sûr, les jeunes diplômés dans le monde des RP – indépendamment des méthodes ou de la culture d’entreprise de chaque agence.


C’est qui à l’appareil ?

Tout frais émoulu ou toute fraîche émoulue de l’université ou de l’école supérieure, il y a de forte chance que vous passiez principalement votre temps au téléphone. Pas question ici de jouer le ou la réceptionniste, mais bien de passer d’innombrables coups de téléphone à des journalistes, des clients ou d’autres agences partenaires. Désolé pour ceux qui n’osent pas décrocher le combiné : ils vont devoir faire un sérieux effort. Chaque jour, vous devrez convaincre des journalistes et des influenceurs de la pertinence et de l’importance des informations qui leur sont transmises. Mon grand conseil : soyez enthousiaste, jovial(e) et toujours poli(e) ! Vous prendrez certainement quelques râteaux… mais c’est aussi ce qui vous permettra d’apprendre !

Teamwork makes the…

Heureusement, lorsque vous démarrez dans le job, vous pourrez toujours compter sur l’expérience et l’expertise de vos vénérables collègues. De même, l’équipe accueillera à bras ouvert un petit nouveau ou une petite nouvelle qui sait travailler en équipe, agit de manière collégiale et assiste ses collègues, en plus de son propre travail ! Pouvoir fêter ensemble l’article paru dans le journal, qui est le fruit d’un intense travail commun, c’est plutôt sympa !
Le déclic

Ce qui est sympa quand on commence dans le métier, c’est de pouvoir assembler toutes les pièces du puzzle. En effet, vous avez enfin l’opportunité de mettre en pratique tout ce que vous avez appris dans les livres. Vous vous rendez compte que le paysage médiatique de notre pays, tel qu’on vous l’a présenté durant vos études, n’est en fait qu’une partie de la réalité. Les professeurs vous ont expliqué que RP et journalisme étaient étroitement liés. Désormais, vous comprenez les implications concrètes et la dimension toute particulière de cette collaboration, très bien illustrée par Sarah Vercauteren dans son livre Geen Commentaar (à conseiller !).

Tous ces cours de français, d’anglais, d’allemand ou d’espagnol portent également enfin leurs fruits : en RP, il faut être polyglotte. Les nouvelles recrues se doivent aussi d’être des touche-à-tout : événements, partenariats avec des influenceurs, veille médiatique… On leur demandera d’être présentes sur différents fronts, ce qui leur permettra de développer, en peu de temps, un palette de compétences à ajouter sur LinkedIn.

Tomber et se relever

Que vous participiez à un brainstorming d’équipe ou à une rencontre avec des clients, faites-vous entendre ! Essayer, se tromper, se relever… c’est comme cela que vous apprendrez votre métier. N’hésitez donc pas à lancer des idées folles durant une session de brainstorming. Montrez surtout votre intérêt pour la marque de votre client. Reconnaissez votre responsabilité en cas d’erreur, corrigez celle-ci et expliquez-vous pour bien faire entendre que vous avez appris quelque chose. Vous sortirez ainsi grandi(e) de votre faux pas !

Pour le champagne, il faudra attendre le jour où, plein(e) de fierté, vous brandirez au bureau un article paru dans le journal. Ou lorsque votre EMEA Communications Officer vous lancera un « Good job ! » pour vous féliciter. Vous pourrez repartir à la maison avec le sentiment du devoir accompli. Peu importe de quoi le lendemain sera fait !

Contactez-nous