Skip to main content
LEWIS

Par

Frederik Van de Meulebroucke

Publié le

March 30, 2020

Tags

relations presse, résultats d’études, RP

Élaborer un communiqué de presse basé sur des résultats d’études est une tactique courante dans le monde de la communication pour atteindre la presse. Mais comment tirer le meilleur parti de ces études ?


Les études de marché et les enquêtes sont des outils puissants et populaires pour les agences de communication telles que LEWIS. Nous les mettons en place pour de grandes et petites entreprises de tous secteurs. Parfois, cela concerne des études de marché internationales approfondies fournissant des informations précieuses, et d’autres fois juste un petit sondage : la recherche pure et simple d’un chiffre qui pourrait attirer l’attention des journalistes.

Des informations à valeur médiatique

Il s’agit d’une stratégie familière pour les agences RP, surtout lorsque le client connaît une période de faible actualité, de mettre en lumière des informations à valeur médiatique par le biais d’une étude. Nous traduisons ensuite le mieux possible ces informations en histoires, auxquelles nous intégrons aussi le messaging de notre client. Nous pouvons ainsi fournir aux journalistes du matériel de lecture digne d’intérêt médiatique et placer notre client sous le feu des projecteurs.

Le défi consiste cependant à aboutir aux bonnes informations et aux histoires les plus intéressantes, et à présenter des chiffres qui correspondent au message que le client souhaite véhiculer. Il s’agit de poser les bonnes questions aux participants. Comme le disent nos collègues britanniques, « if the survey is poorly designed, no amount of math can help ».

  • Ne le faites pas vous-même

Les journalistes n’apprécient pas les données auto-collectées. Réalisez uniquement des études avec des tiers renommés tels que Profacts et iVox, puis ajoutez toujours un justificatif au bas du communiqué de presse avec plus d’informations sur la représentativité.

  • Entourez-vous

Par ailleurs, n’hésitez pas à demander conseil aux enquêteurs professionnels. Des questions comme « Faut-il formuler la question de cette manière ? » ou « Pouvons-nous interpréter la réponse ainsi ? » offriront un contrôle qualité supplémentaire.

  • Délimitez le terrain

Il est important de bien savoir à l’avance où vous voulez aller avec l’enquête, le nombre de questions que vous pouvez poser n’étant pas illimité. Sachez quelles informations vous souhaitez générer et dans quel champ. Vous ne pouvez pas tout avoir…d’un coup.

  • Divisez pour régner

Si vous pouvez séparer un certain groupe de l’ensemble de la population, cela suscitera de l’intérêt médiatique. Les différences d’âge, de sexe, de niveau d’éducation ou même de provinces marchent toujours très bien.

Par ailleurs, il n’est pas nécessaire de diffuser les enquêtes d’un seul coup. Transmettez progressivement différentes histoires.

  • Pensez en termes de titres et de chiffres

Les enquêtes partent souvent d’une certaine intuition. Essayez d’abord de vous mettre dans la peau d’un journaliste et réfléchissez au titre idéal, en vous basant sur vos résultats.  Essayez également de quantifier les thèses; laissez les participants coller un chiffre sur un certain fait ou sentiment. Les chiffres marchent bien dans la presse, il suffit de lire les titres dans les journaux pour s’en rendre compte.

  • Surprendre suffisamment tout en restant crédible

Même si vous travaillez avec un bureau d’études reconnu et que vous pouvez justifier vos chiffres…si vous êtes confronté à un chiffre qui paraît insensé, alors rangez-le. Les journalistes ne mordront pas à l’hameçon.

  • Pas besoin de réinventer la roue

Supposons que vous avez déjà réalisé une enquête qui n’a malheureusement pas abouti à des résultats intéressants. Sachez que vous pouvez très bien retenter le même questionnaire l’année suivante. Vous aurez alors peut-être affaire à une certaine tendance ou rupture de style et vous récupérerez quand même vos chiffres.

  • Soyez strict dans l’analyse

Ne soyez pas trop libre dans l’interprétation des chiffres. Tirez uniquement des conclusions qui ressortent littéralement des questions ou thèses de l’étude.

Vous souhaitez également vous lancer dans les études de marché ? Nous serons ravis de vous aider !

Contactez-nous