Discover blog posts, whitepapers, and more insights from LEWIS.

2017, année de l’influence


Justine Pelletier
Published on juin 28, 2017
By Justine Pelletier

67% des décideurs marketing et communication souhaitent monter en puissance et faire de l’influence un levier incontournable de notoriété, notamment auprès des journalistes et des influenceurs. Voici un état des lieux des marques à l'heure du digital, suite à la table-ronde animée par l'agence LEWIS le 21 juin 2017 qui a répondu aux nombreuses questions des personnes présentes.

 
influencer-marketing-list-twitter-pr-marketing

Qu’est-ce qu’un influenceur ? Y-a-t-il une différence avec un ambassadeur ?

L’influenceur est une personne qui bénéficie d’une forte communauté de fidèles actifs. On parle de leader d’opinion exerçant une réelle influence, surtout en terme de comportement d’achat des internautes. Il est l’allié de la marque, lui offrant une visibilité et une vitrine pour ses produits sponsorisés à travers des vidéos, photos ou articles. Les influenceurs sont généralement blogueurs, youtubeurs ou encore instagrameurs et sont généralement âgés de 20 à 45 ans.

L’ambassadeur, pour sa part, est une personne qui ne bénéficie pas forcément d’une large communauté mais qui détient en revanche une influence positive sur celle-ci qui sera prête à relayer l’information à son tour. Contrairement à l’influenceur, il est fidèle à la marque en raison de la rémunération qu’il obtient de celle-ci pour ses actions. Une marque nécessitera un plus grand nombre d’ambassadeurs, alors que quelques influenceurs pourront lui offrir une belle visibilité. Il est important pour une marque d’allier ces deux profils distincts dans sa stratégie de communication.

 

Comment prendre contact avec les influenceurs ?

En premier lieu, il s’agit d’identifier le bon contact qui s’imposera naturellement pour votre marque comme le meilleur porte-parole. Celui-ci devra d’abord posséder une communauté proactive susceptible de relier l’information, logiquement une personne se trouvant dans votre domaine ainsi qu’en cohérence directe avec votre cible d’acheteur.

Des outils efficaces vous permettront également de les repérer, tels que Traackr qui, grâce à un algorithme, détecte les personnes les plus influentes sur un mot-clé donné.

Une fois trouvé l’influenceur correspondant au mieux à votre univers, il vous faut à présent prendre contact avec lui. Le message se doit d’être personnalisé et différent en fonction du secteur. Il est important de mentionner votre nom, entreprise, fonction ainsi que le type de coopération que vous lui proposerez. Insistez sur les bénéfices que chacun pourrait trouver dans ce partenariat. Ce sont des personnes très sollicitées par les marques donc armez-vous de patience.

Ensuite viendra le temps de la « fidélisation ». Rendez-le unique et spécial à votre marque, mettez-le au courant des news entreprise avant que l’information soit rendue publique.

 

Comment éviter les faux pas ?

Les influenceurs et ambassadeurs sont des personnes comme tout le monde. Il est donc important de les considérer comme tel et de ne pas les prendre pour des panneaux publicitaires. Evitez de les noyer de cadeaux ! Cela pourrait faire naitre chez eux le sentiment négatif d’être acheté…

 

Pourquoi et comment engager un public ?

Créer l’engagement est aujourd’hui le principal défi des directions marketing et communication à 75%.

Pourquoi ? Créer de l’engagement permet de fidéliser le client de manière durable à sa marque qui le rendra actif et prêt à recommander celle-ci grâce au bouche à oreille accentué par l’ouverture des canaux digitaux.

Comment ? Dans un premier temps, il s’agit de mettre en place une ligne éditoriale cohérente et percutante. Evitez les longs contenus qui accentuent la perte d’attention. Favorisez plutôt les visuels et les vidéos qui se veulent être facilement mémorables pour le cerveau. Il faut savoir que 74% des journalistes sont friands des images et qu'une image marquante reste gravée 20% plus longtemps dans la mémoire.

Soyez audacieux ! Les marques qui se démarquent sont souvent authentiques, différentes, ont des choses à raconter et sont concrètes. Elles inspirent la confiance et parlent vrai. A l'ère du digital, les marques adoptant ces formes d’audace sortent leur épingle du jeu ! 

Il existe 4 différentes formes d’audace :

  • L’audace créative : c’est sortir des clichés esthétiques. Bref, être « out of the box »
  • L’audace du courage : c’est oser s’affranchir des codes, stéréotypes et idées convenues
  • L’audace collective : c’est faire preuve d’intelligence ensemble
  • L’audace humaine : c’est soutenir ou se mobiliser pour une cause

 

Et les journalistes dans tout ça ? 

70% des journalistes déclarent que les réseaux sociaux ont amélioré leur réactivité et  31% leur productivité. 72% d’entre eux estiment que leur présence sur les réseaux sociaux est importante pour leurs performances en tant que journalistes. 

Quels sont les nouveaux enjeux des Relations Presse ?

Dans cette nouvelle ère du numérique, le consultant RP est une personne à « 9 têtes » qui doit penser et agir à 360°. Il reste toujours en charge des relations avec les médias dit traditionnels, mais se doit d’intégrer l’existence des influenceurs et ambassadeurs.

Team of employees powowing with hands in a huddle.

Qu’est-ce que l’Employee Advocacy ?

Cela consiste à aider les collaborateurs à devenir des E-Influenceurs via la découverte et le partage de contenus engageants sur les réseaux sociaux. En devenant des E-Ambassadeurs de leur marque entreprise, les collaborateurs développent leurs réseaux et leur marque personnelle tout en renforçant l’image et l’e-réputation de l’entreprise.

Les réseaux des collaborateurs sont en moyenne entre 10 et 15 fois plus larges que ceux de l’entreprise. En parallèle, les contenus relatifs aux entreprises génèrent plus de confiance lorsqu’ils sont directement partagés par les collaborateurs que lorsqu’ils sont publiés par l’entreprise elle-même. Il s’agit d’humaniser sa marque !

En France, ce phénomène n’est pas encore très bien connu et des formations menées par des leaders au sein des entreprises sont demandées. De plus, selon une étude menée par LEWIS, 73% des salariés pensent que leur entreprise devrait se développer les réseaux sociaux et y être plus actif, et 52% d’entre eux seraient enclins à créer et partager du contenu de leur entreprise. Les entreprises aujourd’hui se coupent malheureusement d’opportunités alors que la volonté des salariés est belle et bien présente !

 

Les Millennials, qui sont-ils ?

Ils sont nés entre les années 1981 et 1999 : arrivée et croissance fulgurante d’Internet et développement du mobile (mobile first).

Ils sont aujourd’hui 16 millions en France et représentent 40% de la population active. D’après Alternatives économiques, « cette génération est réputée comme étant impatiente et individualiste ».

Ils sont des consommateurs avertis des réseaux sociaux, ils jonglent de support en support sur lesquels ils passent 27h chaque semaine !

Ils sont exigeants et impatients d’où la nécessité de travailler sur des moteurs de recherche performant et de leur proposer une navigation fluide. Leur taux de tolérance d’affichage d’une page web est estimé à 2 secondes.

Les frontières entre réel et virtuel sont de plus en plus floues pour cette génération. On assiste à une exposition de soi frôlant le narcissisme. Les Millenials sont en permanence dans la création d’une identité numérique et ont plaisir à passer de communautés en communautés.

 
Employee Advocacy

Quelles sont les conséquences d’un bad buzz auprès des jeunes ?

Don't worry, ils oublient vite ! Cette cible est submergée d’informations, vit au jour le jour et passe rapidement d’une information à l’autre ! Néanmoins, il ne s’agit pas de les snober en n’accordant pas d’attention à leurs réactions. Au contraire, il s’agit d’y répondre avec humour et légèreté !

Un bad buzz peut même se transformer en réelle opportunité de prise de parole tel que l’exemple de la photo de l’homme nu de La Redoute. La marque a su rebondir et réagir au bad buzz de façon décalée et cela a fonctionné en attisant la curiosité des jeunes générations qui ignoraient même l’existence de la marque !

 

Bref...

Identifiez et comprenez les cibles ainsi que les communautés avoisinantes. Anticipez les grandes tendances.
Osez l’audace, créez de la différence à travers des stratégies de contenus intégrées. Il faut déclencher la conversation, l’échange et le partage à travers tous les canaux de diffusion tels que Facebook, Twitter, Instagram, …

 

 


Go back to blog list

comments powered by Disqus
View our library of industry guides.


Restez connectés par mail aux dernières tendances.

Sign up to get blogs by email
loading icon