Par

LEWIS France

Publié le

mai 18, 2017

Tags

Longtemps, les Présidents de la République se sont voulus bâtisseurs de musées... jusqu'à Nicolas Sarkozy et François Hollande qui ont brillé par leur absence. L'heure serait désormais davantage aux industriels amateurs d'art, tels François Pinault et Bernard Arnault. A l'approche de la Nuit des Musées, ce samedi 20 mai 2017, revenons sur les réalisations architecturales culturelles des grands bâtisseurs de la Vème République.


Le Centre Pompidou : un concept révolutionnaire dès 1969

Le musée d’Orsay : initié par Valéry Giscard d’Estaing en 1977, inauguré par François Mitterrand en 1986

 

François Mitterrand et la démesure architecturale

Passionné d’art moderne, François Mitterrand a mené au pas de charge une politique culturelle et urbaine centrée sur des « grands travaux » : la pyramide du Louvre ou  l’Institut du Monde Arabe, pour n’en citer que quelques-uns.

 

Jacques Chirac ou le dialogue des cultures via le Quai Branly

Le musée du Quai Branly a été rebaptisé « Quai Branly – Jacques Chirac » en juin 2016, à l’occasion de son dixième anniversaire.

 

Fin ou renouveau des musées comme héritages culturels des Présidents de la République ?

Force est de constater un arrêt net de la politique volontariste et ambitieuse des paris culturels exceptionnels depuis Chirac. Ce pouvoir semble désormais appartenir aux industriels et hommes d’affaire, à l’image de la Fondation Louis Vuitton de Bernard Arnault ou de la Halle Freyssinet – Station F de Xavier Niel.

Voyons si Emmanuel Macron, qui n’a pas tardé à utiliser les codes de la communication mitterrandienne devant la pyramide du Louvre à l’annonce de son élection, reprendra le flambeau des présidents bâtisseurs de musées. Rendez-vous dans cinq ans !

Pour lire l’article complet, rendez-vous sur le suite de La Tribune.

Contactez-nous à HelloParis(a)teamlewis.com ou complétez le formulaire ci-dessous