Portrait Marie-Laure Laville

Par

Marie-Laure Laville

Publié le

juin 29, 2016

Tags

Detox, digital, santé

Débrancher et faire le vide pendant ses vacances. Nous y aspirons souvent mais ce n’est pas toujours simple. Il est pourtant primordial de changer de rythme pour garder l’équilibre et le bien-être mental. Se déconnecter est essentiel pour se ressourcer et retrouver son énergie. 


Internet est partout, même en vacances

Pas une conversation, pas un dîner qui ne soit interrompu par des tweets (500 millions de tweets envoyés chaque jour) et des SMS. Pas un événement qui ne soit immortalisé sur Facebook (Utilisateurs actifs quotidiens (DAU) : 936 millions (20 millions en France) ou Instagram (70 millions de photos partagées chaque jour). Pas une journée sans vérifier ses mails.

L’accès à une connexion Internet est important pour la majorité des Français. 34 % des vacanciers considèrent l’accès au wifi gratuit comme le critère de sélection le plus important dans le choix de leur résidence de vacances. (Source : Hôtels.com)

 

Serions-nous tous des « digitaux anonymes » ?

Se déconnecter devient presque impossible. La même question revient avant chaque grand départ. « Cette année, c’est promis, je déconnecte… ». Mais au bout de 2 jours, une envie irrésistible de se reconnecter surgit. Avez-vous déjà fait l’expérience de ne pas utiliser votre mobile, tablette ou ordinateur pendant vos jours de congés ? De faire le test de la « non addiction » au web ?

Il n’est pas toujours simple d’accepter de décrocher totalement du boulot pendant les congés. Smartphone, ordinateur, tablette à portée de main, nous replongeons très vite dans cette sphère incontrôlable des réseaux sociaux pour renouer avec l’actualité, le travail et ses amis virtuels. Nous avons besoin de savoir ce qu’il se passe et sommes nombreux à consulter nos mails par curiosité et à répondre aux plus urgents très rapidement. Nous sommes devenus accros au lien avec nos communautés en ligne.

43 % des Salariés Français estiment devoir rester joignables par téléphone et e-mail pendant leurs congés. Ce chiffre situe les Français en dessous de la moyenne internationale (47 %). Les salariés chinois (81 %), indiens (78 %) et turcs (71 %) sont ceux qui coupent le moins avec leur vie professionnelle pendant les congés. Ce sont les salariés danois (20 %), hollandais (24 %) et suisses (29 %) qui profitent le plus de leurs vacances selon une étude publiée par le groupe Randstad.

 

La Déconnexion Intelligente ou comment réapprendre à respirer

Si les congés payés existent, « c’est pour recharger les batteries » : il faut prendre du temps pour soi et pour ses proches. Prendre le temps de vivre. Cela est nécessaire pour notre cerveau ; d’où l’expression « s’aérer l’esprit ».

Il est important de déconnecter dans tous les sens du terme pour rêver et ressourcer sa créativité. Pour parvenir à se concentrer, à réfléchir, à laisser libre cours à son imagination, la déconnexion s’impose.

Aux États-Unis, la tendance digital detox a donné naissance à un véritable marché. Entre les centres qui proposent des cures contre l’addiction au web et les agences de voyage qui organisent des séjours dans des lieux sans accès à Internet, les solutions pour soigner sa dépendance à l’ultra-connexion se développent. En France aussi, des adresses existent pour tester un programme detox et arrêter la tyrannie de la dépendance aux smartphones.

A une époque où l’on existe davantage dans le digital que dans le réel, renouer avec les plaisirs simples et palpables de la vie est essentiel.

Profitez du monde réel car le virtuel ne le remplacera jamais. C’est le moment de déconnecter. Votre cerveau n’en sera que plus créatif à votre retour au bureau.

Profitez bien de vos vacances !

Contactez-nous