Par

Gregory Alleaume

Publié le

juin 23, 2017

Tags

cinema, fête du cinema, films, média

Du dimanche 25 juin au mercredi 28 juin 2017 a lieu la Fête du Cinéma. C'est l’occasion de se faire une séance de cinéma à petit prix. Voici la sélection LEWIS de 4 films à voir absolument durant ces 4 jours !


Get Out de Jordan Peele avec Daniel Kaluuya et Allison Williams

Get out

Rares sont les films qui font l’unanimité, qui plus est lorsqu’il s’agit d’un film d’horreur. Comme quoi tout est possible et c’est le cas avec Get Out qui a recueilli 98% d’avis positifs sur Rotten Tomatoes, l’un des sites de références en matière de cinéma. Sur fond de racisme poussé jusqu’à la satire et d’une tension ultime, voici la plus belle surprise cinématographique de l’année 2017. A voir absolument.

Wonder Woman de Patty Jenkins avec Gal Gadot et Chris Pine

wonderwoman

Les films de super-héros font en général recette grâce à leur taux de testostérone sur-dimensionné et  effets spéciaux spectaculaires. Cette fois-ci, changement de recette et place à la femme… et quelle femme, en la personne de Wonder Woman ! Légèrement dubitatifs à la sortie du film, les spectateurs et critiques plébiscitent désormais la version cinématographique du classique de l’univers DC.

Nos Patriotes de Gabriel Le Bomin avec Louane, Marc Zinga et Alexandra Lamy

nos-patriotes

Le cinéma a ce pouvoir de faire redécouvrir des périodes oubliées ou méconnues de l’histoire. C’est le cas avec Nos Patriotes qui met en scène un tirailleur sénégalais qui met en place le premier maquis de France, le nom qui désigne un groupe de résistants pendant la Seconde Guerre Mondiale. Un chapitre de notre histoire que l’école ne nous a pas enseigné mais que le cinéma se presse de rectifier.

Ce qui nous lie de Cédric Klapisch avec Pio Marmaï et Ana Girardot

ce qui nous lie

Ces trois noms devraient suffire à aller au cinéma pour voir le film Ce qui nous lie. Les deux acteurs principaux ont brillé dans bien des films comme Le Premier Jour du Reste de ta Vie, Un heureux événement (pour Pio Marmaï), Simon Werner a disparu… et La prochaine fois je viserai le cœur (pour Ana Girardot). Et que dire de Cédric Klapisch qui n’a de cesse de capter les moments les plus prenants avec sa caméra ? Relatant l’histoire de deux frères et d’une sœur réunis en Bourgogne à la mort de leur père, l’émotion est directement palpable.

Bonne Fête du Cinéma !

Contactez-nous