2

Skip to main content
LEWIS

Par

Romain Seingier, Head of Digital

Publié le

février 27, 2020

Tags

2020, conseil, expert, Influence, médias, réseaux sociaux, social media

2020 est déjà bien entamée mais il est encore temps de partager quelques tendances pour cette nouvelle année. Les usages et les plateformes sociales évoluent à toute vitesse et il est délicat, voire imprudent, de faire des prévisions sur ce sujet. Néanmoins nous souhaitons partager 6 tendances social media que nous avons identifiés pour cette année 2020, en mettant en commun nos lectures, expériences, discussions internes et échanges avec nos clients.


tendances social media pour 2020Les stories instagram prendront encore plus d’importance

Retour en arrière : en août 2016, Instagram annonce le lancement des stories. Cette innovation est vue comme une tentative de copier sa rivale Snapchat qui monte et pourrait mettre en danger la plateforme.

Après quelques doutes sur la capacité d’adoption de cette nouvelle fonctionnalité, force est de constater que l’usage est là, et les marques doivent suivre.

Les réseaux sociaux permettent aux entreprises de raconter leur histoire, quel meilleur moyen que les stories pour le faire ?

Cette fonctionnalité est d’autant plus pertinente que de nouvelles options sont lancées chaque jour, ce qui permet de tester de nouvelles manières d’interagir avec ses audiences.

Des marques comme Aldi utilisent par exemple la fonction de sondage pour demander à leurs clients quels types de contenu ils aimeraient voir, ce qui leur permet de développer une approche plus pertinente, et personnalisée.

Il est certain qu’Instagram dévoilera de nouvelles fonctionnalités pour les stories cette année, et les entreprises qui ne les utiliseront pas pleinement seront vite distancées par leurs concurrentes.

Le social commerce va continuer à se développer

Le social commerce va poursuivre son développement grâce à deux facteurs. Tout d’abord le lancement de nouvelles fonctionnalités sur Instagram qui arriveront certainement en cours d’année pour faciliter l’achat sur la plateforme, et la croissance continue de la plateforme aux 11 millions d’utilisateurs en France, Pinterest, qui recrute massivement dans l’hexagone depuis 1 an.

Nous prévoyons qu’au cours des 3 à 5 prochaines années, le social commerce comblera le fossé entre mobile et desktop concernant les achats en ligne. Les réseaux sociaux seront probablement le chaînon manquant qui propulsera le shopping mobile vers de nouveaux sommets. Il sera crucial pour les entreprises de surveiller leur tunnel de conversion, et d’identifier comment optimiser les parcours clients pour développer leurs ventes sur mobile.

Les entreprises devront mieux travailler autour des groupes Facebook

C’est une vieille rengaine : la portée des posts organique diminue de manière constante, ce qui nécessite d’investir de plus en plus sur du paid social, en particulier sur Facebook. Si cela peut être décourageant pour les entreprises, cela ne signifie pas que leur stratégie sociale organique doive être abandonnée en 2020 – elle doit simplement être adaptée.

Lorsque Mark Zuckerberg a annoncé en avril 2019 que le « futur serait privé » et que Facebook se recentrait sur les interactions personnelles et les groupes, cela implique pour les marques de revoir leur approche de communication pour travailler autour des groupes existants, voire d’en être les instigateurs.

Ces groupes permettent aux utilisateurs de se connecter en fonction de leurs intérêts, de leurs goûts, de leur situation géographique, etc.

L’algorithme favorise les posts issus des groupes, où les utilisateurs sont plus engagés. Il est donc clé pour les marques d’en faire partie en essayant de déporter les conversations de sa page vers des groupes pertinents pour l’entreprise.

Nous testons cette approche avec certains de nos clients depuis 2019 et nous obtenons de très bons résultats en ciblant des communautés spécifiques !

Les marketeurs devront s’adresser aux jeunes sur des nouvelles plateformes

Facebook a démarré en n’étant ouvert qu’aux étudiants, puis a fini par s’ouvrir à l’ensemble de la population. La base d’utilisateurs a grossi en commençant par les jeunes, puis en recrutant progressivement toutes les tranches d’âges… au fil des années, on se retrouve donc à être « amis » avec ses parents. Pas idéal lorsqu’on est en pleine adolescence. Par conséquent, de nombreux jeunes ne sont plus sur Facebook (ou n’ont plus qu’un profil officiel souvent inactif) et se sont déportés sur d’autres plateformes, Instagram, Snapchat… et TikTok.

Cette dernière est à surveiller de près par les marketeurs car elle connait une croissance inouïe. La generation Z a pris d’assaut cette plateforme de création de vidéos de courte durée. La plupart de ses utilisateurs actifs étant âgés de moins de 24 ans, c’est un canal privilégié pour adresser cette audience.

Comme pour tout réseau social, il sera crucial pour les spécialistes du marketing de bien comprendre le type de contenu partagé et d’aligner leur stratégie en conséquence. Dans le cas de TikTok, le contenu vidéo unique et original est roi.

Les fonctions de lead nurturing seront intégrées aux campagnes de social ads

LinkedIn a annoncé le lancement d’une option de « nurture targeting ». Cela signifie que vous pourrez inclure plusieurs formats publicitaires au sein d’une même campagne, et recibler les utilisateurs en fonction de leur première exposition.

Si un membre de votre segment a vu une publicité A, il pourra être ciblé à nouveau avec une publicité ou un contenu B.

La fonction nurture targeting sera également utile pour mixer différents types de contenus au sein d’une même campagne. Auparavant, si vous vouliez avoir un post sponsorisé statique et un post video, vous deviez créer deux campagnes séparées, ce qui ne sera plus nécessaire. Enfin, cette fonction vous permettra de mieux adresser les audiences tout au long de leur parcours de conversion, et d’y ajouter des logiques d’A/B testing !

Tout (ou rien) avoir avec le ciblage « OU »

S’inspirant de Facebook, LinkedIn a récemment lancé le ciblage « OU » pour élargir et réduire les audiences.

Actuellement, vous pouvez utiliser « ET » pour vos besoins de ciblage, par exemple si vous vivez en France ET que vous avez un certain titre de poste. Maintenant, avec l’introduction de la capacité de ciblage « OU », vous pouvez être plus sélectif : par exemple, vit en France ET a un certain titre de poste OU à une certaine compétence. Cela signifie que vous pouvez cibler non seulement les personnes ayant une certaine fonction, mais aussi celles qui n’ont pas nécessairement la bonne fonction, mais qui ont un intérêt ou des compétences dans le domaine qui vous intéresse.

Lorsque vous planifierez vos campagnes publicitaires et que vous réfléchirez aux moyens d’élargir votre public, gardez à l’esprit que la fonction « OU » est pratique pour atteindre des publics très spécialisés, ce qui est généralement le cas en B2B.

Maintenant que vous avez pris connaissance des Tendances social media 2020 , vous pouvez planifier la meilleure expérience possible pour vos publics cibles. Si vous avez besoin d’aide pour élaborer votre stratégie social media, contactez-nous sur l’adresse HelloParis@teamlewis.com

 

Vous voyez d’autres tendances sociales media 2020 ? N’hésitez pas à réagir en commentaire !

 

Cet article est adapté du blog post réalisé par nos collègues Amy Newton et Amy Flippant de nos bureaux de San Diego et Londres.

 

Contactez-nous à HelloParis(a)teamlewis.com ou complétez le formulaire ci-dessous