Par

LEWIS France

Publié le

août 4, 2017

Tags

média, noel, RP

Dans les agences de Relations Presse, on pense à Noël dès le mois d'août.


En effet, la mission du consultant presse est d’anticiper cette communication saisonnière pour communiquer au bon moment et arriver dans les boites mail à point nommé. En jargon RP, on parle aussi de marronnier ! L’objectif du marronnier (evergreen en anglais) est de traiter des sujets qui rythment notre quotidien : les saisons, les célébrations, les rites.

Pour une marque, il s’agit d’inscrire sa présence éditoriale dans le réel de ses lecteurs et de créer de la proximité. 

Noël est un moment important et un temps fort pour l’ensemble des marques aussi bien au niveau commercial que marketing. Une campagne RP ne s’improvise pas. Il faut définir des objectifs, une stratégie, un calendrier précis des actions, le type de couverture que l’on souhaite, les messages que l’on souhaite voir et dans quel type de presse.

Dans notre monde numérique et hyper-connecté, les marques peuvent vite passer à côté de la presse papier (les magazines mensuels, les hebdomadaires et les hors-séries). Dommage ! car les magazines s’installent et vivent longtemps dans le salon ou les salles d’attente auprès de votre public cible. Mais il faut savoir que les dates de bouclage de ces magazines, notamment celles des Hors Séries spécial Noël, sont très précoces : en Septembre le plus souvent.

 

En RP, il est recommandé de combiner le papier et le digital

Le papier n’est pas mort : selon l’étude sur l’audience de la presse ONE-ONE GLOBAL de l’ACPM, 95% des Français lisent au moins un quotidien ou un magazine chaque mois. La presse française reste donc un média puissant.

Deux catégories de lecteurs représentent des publics particulièrement assidus à la lecture de la presse : les femmes et les urbains. Les lectrices lisent en moyenne 6 titres papier et les habitants des villes en ouvrent 5,6.

Voici 8 conseils LEWIS qui vous aideront à optimiser votre visibilité dans les médias lents (hebdomadaires, mensuels, bimestriels) :

  • Penser à anticiper : il faut faire attention aux délais de bouclage et envoyer l’information au bon moment. Il serait extrêmement dommage de ne pas être dans vos médias cibles pour des raison de délais : 2 à 3 mois pour les mensuels, 3 à 6 semaines pour les hebdomadaires (sauf actualité), la veille à 1 semaine pour les quotidiens, le jour même à 3 semaines pour la presse audiovisuelle.
  • Dans la rédaction de votre contenu, ne pas avoir une approche trop commerciale
  • Une veille quotidienne permet de garder une longueur d’avance sur les sujets à venir
  • Surveiller les calendriers rédactionnels des médias pour être à l’affût des prochains sujets
  • Cibler les médias lors de vos relances. Sur un fichier de 500 contacts, privilégier 50 contacts clés.
  • Utiliser la technique du Newsjacking (hacker ou rebondir sur une actualité) l’art de faire des Relations Presse autrement. L’objectif est d’être là, au bon moment et de manière originale. Le mot d’ordre est la créativité ! Les lecteurs sont plus réceptifs à des informations qui trouvent un écho dans l’actualité du moment. L’information vient alors éclairer et renforcer un sujet dont on parle, auquel l’opinion est attentive.
  • Illustrer sa communication par des visuelle : un atout…Les journalistes sont friands des images, plus accrocheuses 74% d’entre eux s’intéressent à un sujet si l’annonce est créative et comporte des visuels. En accompagnant le communiqué de presse, les journalistes, blogueurs seront plus réceptifs et attentifs aux contenus reçus. Il ne faut jamais oublier qu’avant de lire un contenu, l’œil capte sa globalité.  Le contenu visuel est évocateur d’émotions palliant ainsi le manque d’attention de plus en plus fréquent du lecteur. Une image 20% plus marquante restera gravée 20% plus longtemps dans votre mémoire. 90% des informations transmises au cerveau sont visuelles. L’information visuelle arrive beaucoup plus rapidement au cerveau que du simple texte. 40% des individus répondent mieux aux images qu’au texte.
  • Mettre de l’émotion dans ses RP,  en d’autres mots, injecter de l’émotionnel pour communiquer au bon moment avec le bon ton et les bons mots
  • Définir des KPI : Les Relations Presse regroupent des actions mesurables pour les marques. Le challenge est de définir des indicateurs et de critères d’évaluation pour établir un bilan quantitatif et qualitatif. Finie l’époque où la couverture médiatique se mesurait tout simplement avec un double décimètre ! Cette partie du travail est de plus en plus importante pour les directions Marketing et communication qui doivent justifier les budgets investis. Le marketing actuel est clairement orienté vers la performance et la mesure de ses actions. Le retour sur investissement doit être démontré.

Contactez-nous