Discover blog posts, whitepapers, and more insights from LEWIS.

4 étapes pour réussir sa prise de parole en public


Marie-Laure Laville
Published on juin 13, 2017
By Marie-Laure Laville

Excited audience cheering and clapping
Il est toujours un peu stressant et anxiogène de prendre la parole en public. La peur du ridicule paralyse souvent notre esprit. Plus
55 % de la population appréhende cette situation, et près d’une personne sur trois renonce à s’exprimer devant un groupe. » Vous voulez éviter une poussée d’urticaire le jour J ? LEWIS vous livre ses conseils clés pour réussir votre prise de parole.

En prévision de votre intervention, il est recommandé d’imaginer - ou repérer - le lieu, ses contraintes et de scénariser ce qui va se passer. Il faut prendre ses marques.

La première chose à éviter est l’improvisation ou tout autre changement de dernière minute qui pourrait vous déstabiliser.

Les 4 étapes à retenir 

Alorica Speaking Engagements

1 - Réussir son entrée et sa sortie

  • Dès le départ, il faut capter l’attention de l’auditoire : être percutant, surprenant en donnant un chiffre fort, un message clé, une citation.
  • Soyez créatif et transmettez de l’émotion
  • Toujours se présenter en introduction : nom, fonction, mission...
  • De la même manière, il faut conclure votre intervention avec un message fort.
  • Utiliser l’humour, une information importante ou une question clé par exemple.
  • Donner un rendez-vous (une conférence, un salon...) ou un document récapitulatif de ce que vous avez abordé lors de votre intervention.

2 - Pendant l’intervention, les points forts à retenir

  • Toujours dire la vérité.
  • Donner des infos synthétiques, avec des phrases courtes et des mots simples.
  • S’inspirer de la méthode Pecha Kucha : être capable de « pitcher » votre idée de manière claire, rapide et structurée. Le principe est une présentation en 20 diapositives, avec pour chaque diapositive un temps de parole de 20 secondes (technique de présentation japonaise). Structurer votre présentation en 20 points : plier trois fois une feuille A4, ce qui donne 8 cases et vous notez dans chacune le sujet de chaque slide avec une idée de visuel et, surtout, le contenu que vous allez proposer en 20 secondes.
  • Illustrer avec des visuels, des exemples, des comparaisons, des chiffres et cas concrets. Une image 20% plus marquante restera gravée 20% plus longtemps dans votre mémoire.
  • Etre naturel, humble.
  • Ne jamais donner une information confidentielle même dans une situation de pleine confiance avec le journaliste (exemple : citer des clients qui n’ont pas donné leur accord de communication).

3 - Les erreurs à éviter

  • Lire le Powerpoint. Il doit se limiter à quelques mots clé et idées fortes.
  • Apprendre par cœur votre texte. • Tourner le dos au public. • Ignorer une partie de la salle ou son public. • Employer un jargon, sans l’expliquer. • Toujours tenir compte du degré d’écoute de son public

4 - La séance de questions-réponses

  • Le jeu des questions-réponses est souvent suivi d’un blanc dans l’audience et l’absence de question peut frustrer le public. Si la suggestion n’est pas assez accompagnée, l’organisateur de la manifestation peut initier la première question. Ne pas répondre immédiatement si la question n’est pas claire ou si elle est provocante. Renvoyer la question.
  • Maîtriser la discussion : ramener les questions aux principaux messages qui doivent être passés.
  • Recentrer le discours.


Source : Les Relations Presse à L’heure du digital – des influenceurs aux ambassadeurs, Editions Kawa – Auteur : Marie-Laure Laville, Directrice de LEWIS France


Go back to blog list

comments powered by Disqus
View our library of industry guides.


Restez connectés par mail aux dernières tendances.

Sign up to get blogs by email
loading icon