Skip to main content
LEWIS

Par

LEWIS

Publié le

March 5, 2021

Tags

communication, genderequality, PR, weareteamlewis

98 % des femmes souhaitent que les hommes aident à résoudre les problèmes d'inégalité entre les sexes, mais moins de la moitié des hommes ont indiqué être prêts à apporter leur aide.


LEWIS, l’agence mondiale de communication intégrée, a révélé aujourd’hui les résultats de son étude mondiale « Processing Gender Equality » sur l’inégalité des sexes, menée en soutien au mouvement mondial HeForShe. Le rapport montre l’impact et la perception des inégalités entre les sexes pendant la pandémie dans 13 pays. Les résultats révèlent une tendance alarmante : 98 % des femmes souhaitent que les hommes aident à résoudre les problèmes d’inégalité entre les sexes, mais moins de la moitié des hommes ont indiqué être prêts à apporter leur aide.

Services de marketing digital

Votre storytelling devient réalité avec nous

Notre expérience à l’international et nos professionnels mettent tout en oeuvre pour atteindre vos objectifs.


“La question de l’inégalité entre les sexes n’est plus un secret. Cette étude nous rappelle une fois de plus que les progrès réalisés par le monde dans la lutte contre cette discrimination sont facilement perdus si nous n’y prenons pas garde”, déclare Yvonne van Bokhoven, vice-présidente exécutive de LEWIS. “Nous avons besoin que tout le monde, hommes et femmes, prenne des mesures maintenant. Les femmes doivent parler pour les autres, être des alliées et s’efforcer de lutter contre l’inégalité des sexes”.

Il n’est pas suffisant que les hommes reconnaissent le problème. Les femmes recherchent un soutien actif pour lutter contre les inégalités. Près de 4 femmes sur 10 (39%) déclarent que les hommes devraient s’élever davantage contre les inégalités entre les sexes lorsqu’ils en sont témoins et un tiers (33 %) souhaite que les hommes assument davantage de tâches ménagères.

L’impact disproportionné du COVID sur les femmes est très clair:

  • Plus de stress : 24 % des femmes ont déclaré qu’elles devaient assumer de nouvelles tâches dans le cadre de leur travail, contre 22 % des hommes. Les femmes ont également indiqué avoir constaté une augmentation plus importante de leurs tâches ménagères et de leurs responsabilités de garde d’enfants par rapport à leurs homologues masculins.
  • Moins d’avantages sociaux : Les hommes ont déclaré qu’ils voyaient plus de possibilités d’augmentation financière (13 %) que les femmes (11 %), et plus d’un quart des femmes reconnaissent qu’elles ont été négligées pour une promotion parce qu’elles ont des enfants, contre 16 % des hommes.
  • Insécurité de l’emploi : 14 % des femmes interrogées ont déclaré avoir été mises à pied pendant la pandémie, contre 11 % des hommes, ce qui aggrave un écart déjà important entre les possibilités d’emploi et les opportunités économiques des hommes et des femmes.

L’enquête met également en lumière la différence de perception des inégalités entre les sexes par les hommes et les femmes respectivement :

  • Le manque de sensibilisation : Les employés masculins sont deux fois plus nombreux que leurs collègues féminins à affirmer que l’inégalité entre les sexes n’est plus un problème auquel les femmes sont confrontées.
  • Prise de parole : Près de la moitié des femmes déclarent vouloir que les hommes s’expriment contre l’inégalité entre les sexes lorsqu’ils en sont témoins et qu’ils écoutent davantage leurs collègues féminines sur la question, alors que seulement 28 % des hommes déclarent ressentir la même chose.
  • La parentalité est importante : Les parents de filles sont plus engagés dans cette question que les parents de fils. 26 % sont plus enclins à discuter des questions d’inégalité entre les sexes au travail et 30 % à la maison.

“Il n’est pas nécessaire d’être personnellement victime de discrimination pour comprendre pourquoi nous devons la combattre”, a déclaré Chris Lewis, CEO de LEWIS. “Il est clair que les hommes peuvent – et devraient – faire plus pour aider. Nous espérons que cette recherche contribuera à mettre en lumière les défis auxquels les femmes sont confrontées afin de faire de nous tous des alliés plus forts dans la lutte contre l’inégalité”.

“Ce que cette recherche met en évidence, c’est la nécessité d’agir maintenant plus que jamais”, déclare Edward Wageni, responsable mondial de HeForShe. “La COVID-19 n’a fait qu’exacerber les inégalités entre les sexes dans le monde entier et nous avons tous un rôle à jouer pour faire en sorte que non seulement nous reconstruisions mieux, mais aussi de façon plus égalitaire”.

Pour lire le rapport complet, veuillez consulter le site : https://www.teamlewis.com/be-fr/faire-progresser-legalite-des-sexes-heforshe/

Contactez-nous