Skip to main content
LEWIS

Par

TEAM LEWIS

Publié le

janvier 30, 2024

Tags

Behind the News, Décryptage

BEHIND THE NEWS

Janvier 2024

La nomination de Gabriel Attal au poste de Premier Ministre

Alors que la France s’est dotée d’un nouveau Premier Ministre, Gabriel Attal, TEAM LEWIS a analysé la visibilité de cette nomination en la comparant avec celle de la Première Ministre Elisabeth Borne en mai 2022.

Au delà d’un écart dans la couverture médiatique de ces deux nominations, les sujets sous-jacents et les conversations y sont très diverses, tout d’abord sur le profil particulier du nouveau Premier Ministre, mais aussi sur les polémiques, déclenchées seulement quelques jours après cette nomination.

Ci-dessous, les conversations et thématiques qui ont préoccupé les médias à cette occasion.

La popularité médiatique de Gabriel Attal est bien plus forte que celle d’Elisabeth Borne à l’époque, le profil du plus jeune Premier Ministre de la Vème République n’y est pas pour rien.

Les premières conversations à son sujet dans les médias

  • Son profil personnel est commenté : à 34 ans, Gabriel Attal est la plus jeune à entrer à Matignon. Il a rendu publique son homosexualité, il est le premier à le faire à ce poste. Issu de l’école Alsacienne, diplômé de Sciences Po Paris en 2013, il a commencé avec le Parti Socialiste avant de rejoindre En Marche, de devenir Porte-Parole du Gouvernement et ministre de l’Éducation Nationale notamment. France 24 le décrit comme une personnalité allante, dynamique et souligne ses qualités de communicant. Et Public Sénat de commenter qu’il incarne une nouvelle phase « dont on ne sait pas de quoi elle sera faite ».
  • Un profil très Macron. La Croix souligne la similarité de son profil avec celui d’Emmanuel Macron, élu comme plus jeune Président en 2017. Et le fait qu’il vienne du Parti Socialiste mais qu’il séduise à droite, comme le relève BFMTV, est un autre point commun avec le Président. Ce dernier souhaite en tout cas faire oublier les 23 recours à l’article 49-4 par Elisabeth Borne, en choisissant Gabriel Attal.
  • Les premiers problèmes ont émergé. Les Echos ou Contexte soulignent que le rattachement de l’énergie à Bercy fait débat, alors qu’auparavant ce dossier relevait du ministère de l’Environnement. La marque de l’influence de Bruno Le Maire, selon Connaissance des Énergies.
  • La grande polémique concerne l’enseignement privé : la Ministre de l’Éducation Amélie-Oudéa Castéra nommée par Gabriel Attal a placé ses enfants dans l’école privée Stanislas, critiquée pour son homophobie, ses classes non mixtes et des contournements de Parcours Sup, déclenchant de très vives discussions. Une affaire révélée par Mediapart qui consacre un dossier sur ses pages.

Gabriel Attal annoncera la fin de la composition de son gouvernement ce 30 janvier et prononcera une déclaration de politique générale devant le Parlement pour lancer son mandat.

Chaque mois, TEAM LEWIS décrypte les coulisses de l’actualité.
CONTACTEZ-NOUS

Contactez-nous à HelloParis(a)teamlewis.com ou complétez le formulaire ci-dessous