Skip to main content
LEWIS

Par

TEAM LEWIS France

Publié le

octobre 29, 2020

Tags

Télétravail : un bon moyen d’être plus écoresponsable

  • 55% des Français souhaitent travailler davantage depuis leur domicile pour réduire les trajets domicile-travail et donc leur empreinte carbone
  • Quasiment la moitié (49%) des Français souhaite privilégier la marche ou le vélo pour remplacer la voiture lors de leurs déplacements
  • Les voyages d’affaires sont au cœur des efforts écoresponsables des Français : 53% d’entre eux souhaitent indéniablement les remplacer par des réunions virtuelles

Le travail à domicile n’est plus seulement une question de commodité en France. En effet, la moitié des consommateurs souhaite favoriser le télétravail et réduire les déplacements pour réduire l’empreinte carbone. Ces résultats sont issus d’une étude internationale menée notamment auprès de 1000 consommateurs français par la marque d’accessoires informatiques Targus. Ils traduisent leur engagement à agir de façon plus écoresponsable.

Télétravail : un bon moyen d’être plus écoresponsable

De manière générale, l’écoresponsabilité est au cœur des préoccupations : 80% des Français interrogés sont désireux de comprendre leur empreinte carbone individuelle pour faire des choix plus écologiques. Etant donné qu’une bonne partie des salariés français continue à télétravailler, ses bénéfices ne sont plus à prouver. Un de ses principaux avantages est de contribuer à réduire l’empreinte écologique notamment via la diminution des trajets quotidiens des citoyens, qui sont d’ailleurs 55% à vouloir agir en ce sens. Quant aux Européens, 48% des Anglais partagent cet avis contre seulement 35% aux Pays-Bas. En allant plus loin, 49% des citoyens Français indiquent vouloir favoriser la marche ou le vélo dans leurs déplacements, tendance particulièrement marquée chez les franciliens.

Voyages pros/loisirs : les Français mitigés

Si les options plus écologiques sont prioritaires dans les trajets domicile-travail, les voyages sont aussi concernés : 53% des Français sont tout à fait prêts à y renoncer et à favoriser les réunions virtuelles, contre 40% aux Pays-Bas et seulement 9% au Royaume-Uni. Cependant, côté vie privée, les consommateurs sont mitigés : 45% des Français pourraient potentiellement réduire leurs voyages de courte durée à l’étranger mais 58% disent vouloir passer leurs prochaines vacances d’été dans l’Hexagone. Néanmoins, les Français restent les meilleurs élèves : si 40% des Néerlandais sont enclins à réduire les séjours de courte durée à l’étranger, seul un Britannique sur huit (12 %) affirme vouloir faire de même.

« Les avantages du télétravail sont notoires et ce, dans de nombreux domaines. Les Français, déjà particulièrement sensibles à la problématique de l’écoresponsabilité, sont décidés à agir sur leurs déplacements professionnels », déclare Raphael de Perlinghi, Directeur Consumer Business EMEA de Targus. « Bien qu’il y ait encore du chemin à parcourir, les Français sont en bonne voie. Ceci est d’autant plus encourageant que les consommateurs souhaitent réellement comprendre comment leur mode de vie peut avoir un impact sur l’environnement et cherchent activement des moyens de le réduire ».

Méthodologie

Les résultats susmentionnés sont issus d’une étude réalisée par Targus pour étudier le comportement, les attentes et les sentiments des consommateurs européens (UK, France, Pays-Bas) en matière d’écoresponsabilité. Cette étude a été menée auprès de 1000 consommateurs français.

Des questions ?

Nos experts à Paris et à Bordeaux sont là pour y répondre:

Restons en contact !

Nos consultants en Relation Presse, marketing digital, et Content Marketing vous accompagnent.

Contactez-nous à HelloParis(a)teamlewis.com ou complétez le formulaire ci-dessous