Par

Jean-Denis Garo, Vice-Président du CMIT

Publié le

juillet 30, 2016

Tags

CMIT, infographie, Relations Presse, tendances

Jean-Denis Garo, Directeur Marketing Europe du Sud chez Mitel, Vice-Président du CMIT explique pourquoi l’infographie ou représentation visuelle d’informations sous forme graphique plaît aux journalistes.


L’infographie ou représentation visuelle d’informations sous forme graphique plaît aux journalistes, bien plus qu’un livre blanc. En premier lieu, parce que graphiquement elle apportera des couleurs au site web du journaliste – une image attire bien plus qu’un texte, une image associée à du contenu engage au clic ; il est d’usage de considérer que 80% de l’information retenue est visuelle.

Et ensuite, parce qu’elle résume et simplifie la compréhension d’informations. C’est d’ailleurs l’essence même d’une infographie : présenter des données complexes de manière compréhensible. Souvent critiquées pour leur simplicité, leur simplisme, les bonnes infographies s’attacheront à apporter de la valeur. Une infographie réussie est souvent la garantie pour le journaliste d’un partage important au travers des médias sociaux, et aussi de nombreux commentaires. Donc la génération d’un trafic intéressant vers son site web.

Pour autant les datas utilisées doivent être récentes, pertinentes et provenant de sources fiables et reconnues. Elles doivent d’ailleurs apparaître dans l’infographie. Comme tout sujet proposé à un journaliste, son titre (son accroche ou punch line) est très important (exemple d’une infographie du CMIT : CDO Wanted). Veillez aussi à soigner son format et sa facilité d’intégration aux blogs ou site web…

L’usage des infographies en RP n’est pas nouveau, déjà dans les années soixante, le concept de « rédaction infographique »* naissait, favorisé dans les années 1980 puis 2000 par l’essor des logiciels de création informatique.

Elles deviennent pourtant de nos jours beaucoup plus graphiques (dans le sens Design) et pour se distinguer intègrent, par exemple, de l’interactivité vers des formats vidéo, ou même s’animent en .gif ou motion design. Le succès et la multiplication des infographies ces dernières années invitent d’ailleurs à beaucoup plus de créativité pour sortir du lot.

Néanmoins, l’infographie reste une bonne approche pour introduire un livre blanc ou une étude. Le communiqué de presse qui accompagnera l’infographie se doit de la commenter ou à minima de la contextualiser. Le newsjacking (hacker ou rebondir sur une actualité) n’excuse pas tout et un lien logique doit pouvoir s’établir entre le sujet de l’infographie et l’entreprise qui la propose.

L’infographie permet ainsi une prise de parole éclairée de datas. En cela, elle positionne l’entreprise qui la propose comme Expert d’un domaine, ce qui pour la suite sera très intéressant pour prolonger/construire la relation personnelle avec les journalistes. En Presse l’infographie reste Hype.

Découvrez l’exemple d’une infographie réalisée par le CMIT et intitulée CDO Wanted :

Contactez-nous à HelloParis(a)teamlewis.com ou complétez le formulaire ci-dessous