logo lewis

Par

LEWIS France

Publié le

avril 7, 2017

Tags

Communication, employee advocacy, étude, management, RH

Selon une étude de LEWIS menée auprès de 1000 salariés dans le secteur tertiaire, 60% sont disposés à agir en tant qu’ambassadeurs de la marque qui les emploie. En revanche, 50% de leurs sociétés ne dispose pas de programme de mobilisation des employés.


Comment s’y prendre ? L’étude apporte des pistes concrètes aux entreprises pour mettre en place un programme Employee Advocacy.

Pourquoi ?

A l’occasion du sondage, les collaborateurs ont expliqué pourquoi ils partageaient du contenu provenant de leur employeur. La première raison invoquée (54%) est la fierté de travailler pour leur société. Ce sentiment d’appartenance est important à prendre en compte.

Pourquoi

Par ailleurs, les collaborateurs sont nombreux à estimer que leur entreprise a beaucoup à gagner d’un programme de mobilisation, à commencer par le renforcement de l’engagement des collaborateurs (60%), mais aussi une potentielle augmentation des ventes (44%) et la possibilité de proposer à la vente de nouveaux produits et services (43%).

Pourquoi 2

Quel contenu ?

Les collaborateur aiment surtout partager de nouvelles informations (59%) mais aussi du contenu visuel, de type vidéo ou photo (56%).

Quel contenu

Sur quels réseaux ?

Les personnes interrogées, dans le monde entier, ont indiqué sur quels réseaux sociaux elles étaient actives, sur lesquels elles partageaient déjà du contenu et quels étaient leurs réseaux sociaux préférés pour ce faire. Voici leurs réponses, tous pays confondus :

Reseaux sociaux

Facebook, suivi de Twitter et LinkedIn, sont leurs réseaux sociaux préférés pour partager du contenu provenant de leur entreprise.

reseaux sociaux 2

Quand ?

Plus d’un collaborateur sur trois lit et partage du contenu produit par son entreprise dès sa publication.

Quand

 

Comment ?

Lorsqu’on leur demande ce qui favoriserait le partage de contenu d’entreprise sur leurs réseaux sociaux, la première réponse obtenue est de récompenser ces collaborateurs (46%), mais aussi de leur proposer une formation aux réseaux sociaux (41%) et de les informer de la publication de nouveau contenu (39%).

Comment

En conclusion, lancer un programme “Employee Advocacy” n’est pas si compliqué qu’il n’y paraît. Les collaborateurs sont en général tout à fait disposés à coopérer avec leur entreprise. Il leur faut simplement mieux connaitre les bonnes pratiques et le contenu qu’ils peuvent partager en leur proposant une manière simple et efficace de le faire. Des outils existent pour faciliter la démarche, inviter les collaborateurs à se lancer et mesurer l’impact de ces programmes.

Contactez-nous