Par

Fleur Dam

Publié le

November 18, 2019

Tags

Content Marketing, Digital Marketing, Video Marketing


La vidéo a incontestablement pris une ampleur énorme au cours des dix dernières années. Mark Zuckerberg a déclaré plus tôt que la vidéo déterminera l’avenir de Facebook et d’Instagram. En 2021, 80% de tout le contenu Web serait composé de vidéo. Ce pourcentage s’explique en partie par le fait que nous mettons en ligne des vidéos de plus en plus « lourdes » qui utilisent davantage de données, mais ce chiffre reste tout de même important. La grande question est de savoir comment la vidéo va évoluer dans les années à venir. Qu’implique l’avenir de la vidéo ?

Faisons un saut de cinq ou dix ans en avant. Les écrans changent. Le nombre d’écrans physiques diminue probablement, mais les écrans virtuels quant à eux augmentent. Pour le moment, nous sommes coincés avec l’écran rectangulaire. Cette forme rectangulaire, dans différentes proportions et dimensions, a été pendant des années notre principale façon de regarder, tant au cinéma que chez nous à la télévision. Cependant, les écrans plats 2D n’ont plus beaucoup d’avenir, car ils sont ennuyeux et démodés. 

 

RA et RV

Réalité augmentée et réalité virtuelle sont maintenant des notions familières pour tout le monde. Là où l’un est fan, l’autre affirme que c’est juste une mode. Tous deux ont probablement raison car nous ne sommes qu’à la veille de ce développement. Pour que ce secteur soit entièrement adopté, il faudra que Google ou Apple permettent d’intégrer la RA ou la RV à notre quotidien. Seule l’expérience peut entraîner une adhésion totale des utilisateurs, pas la technologie derrière. 

 

Vidéo responsive

The future is mobile. Les sites Web sont déjà responsive, cela devrait donc également se refléter dans le contenu vidéo. Certaines vidéos seront peut-être tournées au format rectangulaire avec le focus sur l’activité principale au centre, ce qui les rendrait utilisables en mode paysage et en mode portrait. 

 

Vidéo interactive 

Il est probable que les vidéos deviennent globalement moins linéaires, mieux équipées de la RA/RV et plus responsive en matière de design et de mise en page. Elles contiennent de plus en plus de hotspots cliquables permettant de trouver plus d’informations ou des points de vente, d’activer des éléments 3D rotatifs ou de choisir un itinéraire personnel. Cela conduit à une expérience plus dynamique, interactive et surtout conviviale. L’accent est mis sur le storytelling.

 

Mode portrait

Les formats changent déjà. Grâce à Snapchat, Instagram Stories et IGTV, le mode portrait est désormais une option de tournage et de visualisation pleinement acceptée. Cela offre de nouvelles possibilités pour l’enregistrement et le montage de vidéos originales, comme par exemple un écran avec division haut/bas lorsque vous éditez une interview. Les anciennes règles de vidéo se réécrivent. Au lieu de continuer à filmer en mode paysage et d’essayer d’adapter par après, il faut directement travailler en mode portrait.

 

Vidéo sans son 

Les habitudes de visionnage changent également. De plus en plus de personnes regardent des vidéos sur leurs appareils mobiles au bureau ou dans le train. Il est alors souvent difficile de mettre le son. Pour y remédier, les vidéastes doivent tenter de maintenir l’attention avec des stratégies différentes. Ainsi, les sous-titres et les légendes gagnent en popularité (et jouent un rôle plus important pour des raisons de SEO), mais on se tourne également vers de nouvelles astuces visuelles et techniques d’édition pour une expérience sans son.

 

Vidéo en direct 

Les vidéos deviennent de plus en plus courtes, principalement parce que la durée d’attention des utilisateurs des réseaux sociaux diminue. Toutefois, avec la vidéo en direct, la durée d’attention augmente. En outre, les gens préfèrent regarder une vidéo en direct que lire un blog. Cela est peut-être dû à la transparence et à l’honnêteté des vidéos en direct, contrairement aux vidéos de vente éditées, polies et sur-produites qu’on leur impose en ligne. Étant donné que le public se familiarise toujours plus avec les techniques de vente utilisées dans les contenus vidéo, les contenus plus authentiques, tels que les vidéos en direct ou « en coulisse », sont de plus en plus appréciés.

 

Quand toujours plus de ces développements en matière de vidéo sont adoptés, surgit une demande croissante de vidéo et d’animation sous divers formes et styles. Ces nouveaux formats ne peuvent pas être ajoutés par après. Les créatifs et les vidéastes doivent penser à ces différentes plateformes et possibilités non pas avant le début du tournage, mais avant même d’entamer le scénario, le storyboard ou même le développement du concept. Cela fait un bon moment que la vidéo est grande, mais elle ne fait que grandir. À suivre …

Contactez-nous