Directrice France de Lewis

Par

Marie-Laure Laville

Publié le

juin 3, 2019

Tags

Communication, communiqué de presse, journaliste, newsjacking, RP, social media, stratégie

Afin de comprendre l’importance du Newsjacking dans le monde de la communication moderne, des chiffres qui illustrent le taux d’utilisation des réseaux sociaux aujourd’hui et l’impact d’un message qui peut faire le tour de la planète en moins de 24H.


Quand les chiffres parlent : 

Selon une étude de Powertrafic sur l’utilisation des réseaux sociaux dans le monde en 2019 on recense :

Les chiffres montrent une fois de plus que l’on vit dans un monde extrêmement connecté, où tout les acteurs essayent d’être « up to date », cela donne une véritable opportunité aux marques de faire le buzz, se démarquer via les réseaux, et notamment en capitalisant sur un sujet tendance grâce au Newsjacking 

En effet, la propagation d’un contenu rebondissant sur l’actualité peut générer plus de réactions, de partages, de commentaires et donc une amplification considérable de la visibilité sur le web.

Capter l’attention du public est devenu le grand défi des marques : pour rappel, en 2000, la mémoire immédiate permettait de capter un message durant douze secondes. En 2013, cette durée chute à huit secondes.

Actuellement la capacité d’attention des humains est devenue inférieure à celle d’un poisson rouge, estimée à 9 secondes !

Pour gagner la bataille de l’attention, le Newsjacking est donc une tactique forte de sens. Cette discipline se joue dans l’instantanéité et doit éveiller la curiosité du public cible. Cette approche est très en phase avec un consommateur zappeur qui veut être surpris et étonné. Les marques doivent donc redoubler d’imagination pour susciter l’étonnement, créer de la surprise. « Je veux être constamment étonné. » dit le consommateur.

De même du côté des médias, pas le temps de respirer et de faire une pause que la boîte mail s’affole face à l’arrivée des 300 communiqués de presse qui pointent le bout de leur nez chaque jour.  C’est une réalité, les journalistes reçoivent des communiqués presse toutes les 8 minutes, et ils peuvent être enclins à sélectionner en priorité ceux qui sont en lien direct avec les sujets “chauds” du moment. Le NewsJacking est la bonne recette pour susciter l’attention et toucher les émotions qui influencent à 86% nos décisions.

 

Le Newsjacking : le hack de l’actualité pour faire le buzz et propulser sa marque sur le devant de la scène

« Détourner une nouvelle en y injectant ses idées dans le but de générer visibilité et engagement sur les médias sociaux », telle est la définition du Newsjacking donnée par David Meerman Scott, l’inventeur de ce terme.

Le concept du Newsjacking repose sur le fait de surfer sur l’actualité afin de créer le buzz, il consiste à se servir d’un événement viral ou d’un fait de société pour créer une campagne publicitaire ou de communication qui va mettre en avant une marque.

Le phénomène peut être traduit par « détournement de l’actualité ». En effet, c’est la définition même du Newsjacking, se servir de l’actualité pour donner de la visibilité à la marque.

Cette technique est un véritable cadeau pour les créateurs de contenu car elle ne nécessite pas beaucoup de moyens mais surtout de la réflexion et de la créativité. Il faut savoir être unique et pourquoi pas, s’inspirer de l’humour. Surtout, le plus important est d’être là au bon moment. Il faut taper vite et surtout taper fort pour capter les esprits et créer la discussion sur la toile.

Le Newsjacking est un atout pour les réseaux sociaux pour toucher un maximum de personnes en un minimum de temps. Il est souvent devenu l’objet de toutes les convoitises des marques.

 

Les 6 astuces pour réussir son Newsjacking : 

1 – Etre créatif et surprendre : proposer des contenus inédits pour ancrer une image de marque et pour éveiller la curiosité du public.

2 – Rester en veille : il est important de considérer toutes les informations phares de votre secteur d’activité et des secteurs verticaux pour pouvoir rebondir sur l’actualité

3 – Choisir la bonne « news » en ligne avec la marque 

4 – S’inscrire dans un bon timing pour diffuser le contenu 

5 – Transmettre un message qui parle à une cible plus large que celle habituelle 

6 – Surfer sur les marronniers 

 

Un exemple de NewsJacking à fort succès :

Lors du SuperBowl 2013 (la finale du championnat de football américain), une panne de courant a plongé le stade de la Nouvelle-Orléans dans le noir pendant 34 minutes. L’équipe créative de la marque Oreo a posté très rapidement, pendant la panne de courant, un tweet disant « Power Out ? No Problem », accompagné d’une photo légendée « You Can Still Dunk In The Dark » en référence à la fois au biscuit que l’on peut tremper dans le café mais que l’on peut également continuer à grignoter dans l’obscurité.

 

Résultat : + de 15 000 retweets, publicité gratuite alors qu’un spot de 30 secondes lors de cette finale coûtait 3,8 millions de dollars (2,8 millions d’euros).
Conclusion : « supériorité du pouvoir de l’ingéniosité par rapport à l’argent et des médias sociaux par rapport aux médias traditionnels » selon le WSJ (Wall Street Journal).

 

Tribune de Marie-Laure Laville, publiée dans Culture RP.

Contactez-nous à HelloParis(a)teamlewis.com ou complétez le formulaire ci-dessous