Directrice France de Lewis

Par

Marie-Laure Laville

Publié le

février 4, 2020

Tags

Communication, journalistes, médias, pitch, publication, Relations Presse, RP

Dans une société où l’actualité est diffusée 24H sur 24H, les médias sont sur le qui-vive afin d’être dans la boucle du scoop. Ils sont soumis à la pression du temps et de rendre leur papier ou reportage en temps et en heure pour ne pas se faire devancer. Ils sont contraints aux deadlines qui ne pardonnent pas : l’heure c’est l’heure.


Les journalistes sont des hommes pressés, ils passent d’un sujet à l’autre en fonction de l’actualité quotidienne qu’ils couvrent.

On constate que 80% des journalistes passent par l’intermédiaire d’un consultant presse, et 77% prennent connaissance des communiqués de presse. Un peu plus de la moitié trouvent leurs informations sur des blogs, et 44% sur les sites de micro-blogging comme Twitter.  

Le journalisme est un métier passionnant mais aussi fatiguant. Passionnant parce qu’il incite à se renseigner sur des thématiques variées, renforçant ainsi la culture générale du journaliste et sa capacité à vulgariser des sujets parfois compliqués. Fatiguant parce qu’il donne une grande responsabilité de vérification détaillée des faits et qu’il est contraint à une objectivité parfois difficile à tenir lorsque le journaliste, en tant qu’acteur social, est sensibilisé à une cause sociale ou politique ou à une ligne idéologique. 

Faciliter la vie des journalistes : le challenge quotidien du consultant presse

Les journalistes et les médias étant une courroie de transmission indispensable, les RP sont d’une importance capitale pour l’image de marque des entreprises.

Conseils LEWIS – les 10 erreurs à éviter en Relations Presse

1 – Ne pas harceler les journalistes et n’abuser pas des relances: « 24% des journalistes allemands, 23% des Anglais et 20% des Français déclarent, en effet, que le « harcèlement » des attaché(e)s de presse est leur plus gros facteur de stress dans leur journée de travail», Source : «The Likes, Loathes and Loves of Journalists» 

2 – Communiquer des informations attractives et innovantes, évaluer la portée de l’information avant de la diffuser en quelques secondes, les journalistes se font un avis sur une information de qualité, et décident s’ils vont y consacrer du temps ou non. L’objet du communiqué est très important afin que le journaliste sache immédiatement de quoi il retourne

3 – Ne pas avoir une approche commerciale (promotion publicitaire)

4 – Cibler les journalistes lors de vos relances, sur un fichier de 500 contacts, privilégier les contacts clés c’est-à-dire pas plus de 50 contacts clés

5 – Appeler aux bonnes heures :

  • Éviter d’appeler trop tôt le matin ou trop tard l’après-midi
  • Moment idéal : autour du déjeuner (11h-12h / 15h-16h)

6 – Être clair et précis dans l’exposition de votre argumentaire, il est préférable de le mettre par écrit

7 – Attention aux SPAMS

8 – Faire attention aux deadlines et aux délais de bouclage, envoyer l’information au bon moment. Idéalement, envoyer son communiqué de presse en fin de matinée (vers 11h) ou en début d’après-midi (vers 14h)

9 – Être disponible au moment voulu, être réactif

10 – Attention à l’orthographe, rien de plus énervant pour un journaliste

Source : « Les Relations Presse à l’heure du Digital, des influenceurs aux ambassadeurs » – Marie-Laure Laville, Éditions Kawa

Contactez-nous à HelloParis(a)teamlewis.com ou complétez le formulaire ci-dessous