Directrice France de Lewis

Par

Marie-Laure Laville

Publié le

février 5, 2019

Tags

défis, digital, influenceurs, marketing, marketing d'influence, marques, réseaux sociaux, social media, stratégie, Stratégie de Contenu

Toujours dans le cadre de la compétition organisée par LEWIS France en partenariat avec l'ISG Paris pour l'écriture d'un blogpost et la création d'une infographie, nous vous présentons les finalistes de ce concours : L.McCloud, W.Falourd et P.Schellenberger.


La relation entre marques et réseaux sociaux :

Les réseaux sociaux représentent une nouvelle forme de communication qui révolutionne les défis au sein d’une marque : les challenges évoqués en réunion prennent une plus grande ampleur, le budget RP doit être reparti entre nouveaux médias et médias traditionnels, des formations continues doivent être mise en place, le secteur tertiaire prend une tournure digitale…

Au regard de ces nouveaux enjeux, quels défis les marques doivent-elles relever afin de garder leur compétitivité face aux concurrents ?

 

 

Les défis liés à une nouvelle stratégie marketing

La notoriété :

Les réseaux sociaux sont devenus un atout pour développer la notoriété d’une marque. 3,3 milliards d’internautes sont actifs sur les réseaux sociaux soit 43% de la population. De nombreuses opportunités s’y présentent, c’est l’émergence d’une transformation au sein même de l’entreprise. En créant et partageant un contenu pertinent qui viendra développer une communauté, on assure un développement sain de la notoriété d’une marque. Les valeurs partagées sur les différents réseaux sociaux vont venir étayer l’image de marque d’entreprise et en conséquent devenir des piliers de communication.

 

La communauté :

Les réseaux sociaux permettent de créer une communauté mais aussi de garder contact avec elle. Engagement et animation sont les bases à respecter pour la construction d’une communauté engagée et réactive.

Les stratégies marketing sont diverses, et donc les actions pour parvenir à créer une communauté aussi. Cependant, aujourd’hui une pratique s’est révélée être en tête de liste : travailler avec des influenceurs. Ce sont ces personnes à forte notoriété sur les réseaux sociaux, ayant une communauté engagée qui pourrait avoir un impact significatif  sur les consommateurs et campagnes marketing. À ce jour une campagne menée sur les réseaux sociaux s’appuyant sur des influenceurs générerait un retour sur investissement 11 fois supérieur à la moyenne !

 

E-Réputation :

80% des marques françaises considèrent leur présence sur les médias sociaux indispensable. L’image, la notoriété et l’originalité menées dans les campagnes sur les différents réseaux sociaux sont un ensemble qui touche la e-Réputation des marques ainsi que leur empreinte digitale auprès des consommateurs. Il est donc très important de collaborer avec les bonnes personnes car cela peut présenter un avantage concurrentiel ainsi qu’un facteur de différenciation majeur.

 

La différenciation :

Lors de la création d’un compte sur un réseau social, il est nécessaire de déterminer ce qu’on souhaite apporter à notre communauté. Les réseaux sociaux sont devenus un moyen d’avoir des relations intergénérationnelles, une proximité professionnelle mais aussi de pouvoir rassembler une communauté qui défend les valeurs de la marque. Pour gagner la confiance des internautes, être authentique et apporter quelque chose d’unique, propre à la marque, est le chemin à prendre et suivre. Cet élément unique apporte une différenciation nécessaire pour rester sur le marché et générer une concurrence saine ! Un contenu attrayant et des posts qui font interagir les internautes sont des moyens de montrer que la marque s’intéresse à son audience, et que leur opinion est importante à leurs yeux.

 

La mesure du retour sur investissement :

A contrario des canaux de communication « traditionnels » comme les spots télé/radiodiffusés ou les campagnes en print, les campagnes « social media » offrent un autre point de vue sur la performance des campagnes de communication et cela grâce aux systèmes métriques qu’offrent les plateformes. Une aubaine pour les marques qui cherchent le meilleur ROI pour leur stratégie.

Si le passage au réseaux sociaux permet aux marques d’obtenir des données précises pour mesurer la performance de ces nouveaux canaux de communication (clicks, likes ou partage de contenu), seulement 31 % des entreprises interrogées mesurent réellement leur « social ROI ».

Ce faible pourcentage représente un nouveau défi pour les marques : réussir à comprendre et utiliser à leur avantage cette masse de données. Leur but : sortir des chiffres significatifs qui pourront être utilisés.

 

Temps, budget, ressources humaines : des ressources nécessaires :

Selon une étude menée par BPIFrance, 65% des entreprises interrogées se disent peu actives, voire inactives, alors qu’elles font partie des 70% des entreprises françaises à posséder un compte sur les réseaux sociaux.

 

Comment expliquer ce manque d’entretien des comptes social média de la part des PME-ETI françaises ?

La BPI met en lumière plusieurs explications : 84 % des interrogées le justifient par un manque de temps, quand 70 % estiment qu’une présence récurrente sur les réseaux sociaux n’est pas un enjeu prioritaire.

Le manque de ressources financières pourrait être également une cause du manque de présence sur les plateformes sociales : 80% dépensent moins de 10 000 €/an, coûts de personnels inclus et 40 % n’y consacrent aucun budget, alors que certains évoquent également un manque de compétences nécessaires à la gestion de ces outils.

La gestion des réseaux sociaux est un travail quotidien. Il appartient donc à l’entreprise de relever le défi de trouver et utiliser les bonnes ressources afin d’alimenter leurs réseaux sociaux et cela continuellement. Comment ? Allouer un budget en cohérence avec la charge de travail à accomplir, ce qui passe bien souvent par le recrutement d’une personne dédiée à ce genre de tâche : le community manager.

 

Infographie :

Relation marque/réseaux sociaux 1

Contactez-nous