Skip to main content
TEAM LEWIS LEWIS

Par

Marie-Laure Laville

Publié le

juillet 9, 2020

Tags

Communication, conseil, entreprise, Équipe, management, RP, tribune

Puisque l'un des rôles de l'entreprise aujourd'hui est de donner du sens pour motiver ses talents, il est essentiel de définir qui l'on est et où aller avant de communiquer. Il faut en revenir aux fondamentaux : qui êtes-vous ? Comment voulez-vous être perçu ?


Garder « le cap » dans un environnement de plus en plus stressant, tant au niveau personnel que familial où le temps et la productivité doivent être toujours être utilisés efficacement sont les enjeux de l’entreprise de demain. Elle doit avoir un rôle d’écoute, d’empathie et s’inscrire dans une vision positive. Dans ce monde automatisé, il est important de redonner de la valeur aux actions réalisées.

Pour mieux répondre aux attentes de ses équipes, l’entreprise doit s’appuyer sur son intelligence sociale : être consciente des émotions et motivations de ses talents, comprendre leur comportement, être un minimum dans l’empathie et la compassion. Écouter de manière active et positive ses salariés, sans jugement, sont les enjeux de l’entreprise de demain.

Une stratégie efficace : c’est la capacité d’imaginer ou réaliser quelque chose de nouveau, d’original et de définir une démarche influente pour atteindre des objectifs finaux. Pour être crédible et pertinente, la vision de l’organisation doit être stable et inspirante pour donner du sens à ses troupes. L’audace est souvent la clé du succès pour s’imposer comme une marque qui compte.

Les pensées de l’entreprises influencent les comportements. Une attitude optimiste favorisera de bonnes ondes et provoquera de bons événements. A l’inverse une attitude pessimiste, par une attitude fermée et méfiante risquera de provoquer ce qu’elle craint.

La motivation au travail s’inscrit dans une volonté personnelle de fournir un effort important, d’exercer ses talents, créer de la valeur dans le but d’atteindre les objectifs fixés par son manager. La délégation de pouvoir et l’appel à la créativité favorisent l’autonomie de ses collaborateurs et stimulent la prise de responsabilité individuelle. Pour se projeter et créer de l’enthousiaste, la participation à la définition des objectifs et au choix des moyens à mettre en œuvre constituent des leviers déterminants de la motivation individuelle. De plus, la qualité de vie au travail et la philosophie de l’entreprise apparaissent comme essentielles à la performance et développement durable de ses équipes. 

En effet, la culture d’une organisation comprend les valeurs, les croyances et les symboles spécifiques à cette organisation. Elle véhicule des valeurs qui dictent les comportements des membres de l’organisation. Quand ses valeurs sont en harmonie avec les valeurs individuelles, les personnes qui les partagent sont motivées par des sentiments de sécurité, d’appartenance et d’épanouissement. Les valeurs de l’entreprise permettent donc alors de fédérer les énergies et d’orienter les comportements de ses équipes vers la réalisation des objectifs communs de l’organisation.

L’existence d’une cohésion et d’une stabilité du groupe de travail dans lequel l’individu est intégré et impliqué constitue un facteur déterminant de sa motivation. Les relations de respect, de confiance et de solidarité entre les collaborateurs eux-mêmes et entre les collaborateurs et leur hiérarchie sont également des facteurs de motivation importants. Tous ces facteurs agissent sur le climat social, l’ambiance de travail, et influencent plus globalement la qualité de vie au travail. Un manager communiquant avec empathie instaurera un climat de confiance avec ses collaborateurs qui se sentiront non seulement écoutés, mais surtout entendus et compris.

Certaines pratiques de management sont génératrices de stress occasionnant de la souffrance au travail dont les manifestations prennent des formes différentes (perte de motivation, perte de confiance, isolement, mal-être).

Les 10 bons réflexes pour renforcer la motivation des équipes :

  1. Apprendre à reconnaître et identifier les différentes émotions de ses collaborateurs
  2. La posture non-verbal a une influence sur la façon dont les autres nous perçoivent
  3. Adopter une posture et une attitude bienveillante
  4. Pratique la psychologie positive : plus d’émotions positives au quotidien, construisent des relations sociales plus étroites et profondes, coopèrent davantage
  5. Faire confiance : être authentique et sincère
  6. Être chaleureux dans les échanges avec autrui
  7. Savoir écouter et entendre les besoins de ses collaborateurs pour y répondre
  8. Chaque point de vue est intéressant, juger moins, essayer de comprendre ce qui amène l’autre à agir ainsi sans toutefois forcément adhérer à son point de vue (garder la distance nécessaire)
  9. Garder un certain recul afin de ne pas se laisser envahir et dépasser par les émotions et sentiments d’autrui…
  10. Essayer de voir les situations du quotidien sous un autre angle, en prenant du recul, en gardant son objectivité.

« Surveille tes pensées, elles deviendront tes paroles. Surveille tes paroles, elles deviendront tes actes. Surveille tes actes ils deviendront tes comportements. Surveille tes comportements ils deviendront tes habitudes. Surveille tes habitudes, elles deviendront ton caractère. Surveille ton caractère, il deviendra ta destinée. C’est la pensée qui fait l’Homme. » Gandhi

Une tribune de Marie-Laure Laville, Directrice de LEWIS, publiée dans JDN. 

Contactez-nous à HelloParis(a)teamlewis.com ou complétez le formulaire ci-dessous