logo lewis

Par

LEWIS France

Publié le

février 9, 2018

Tags

culture, événement

De la culture de l’État à l’état de la culture, la journée d’étude organisée le 8 février 2018 à l’Université Paris Diderot a proposé une réflexion sur les stratégies mises en œuvre pour faciliter l’accès d’une société à son patrimoine culturel, cet ensemble d’éléments matériels et immatériels caractéristiques d’une culture polymorphe : arts, édition, médias, numérique... 



Time lapsed fast rail train colorful lights.

Les personnes présentes se sont interrogées sur la part de la légitimité artistique et de la légitimité économique dans la création et la promotion de la culture. De quels moyens économiques, politiques et humains, dotés d’objectifs à moyen et court terme disposent les créateurs et promoteurs de produits culturels ? Quelles stratégies de communication sont nécessaires pour valoriser les biens culturels et développer des relations interpersonnelles et interculturelles ?

La communication informe, rappelle, cherche à séduire le public et à le faire (ré)agir. C’est cet aspect pragmatique qui a été abordé au cours de la journée d’étude, en mettant l’accent sur les stratégies communicatives, sur la nature du ou des message(s), destinataire(s), destinateur(s), sans oublier les supports, sonores, audiovisuels, iconographiques, numériques.

Voici les points à retenir de cet événement :

  • La culture, l’international, la communication et les nouveaux usages numériques sont aujourd’hui au centre des échanges, des réflexions et des partages.
  • La culture rapproche les gens et influence l’état d’esprit. C’est un puissant vecteur d’idées ancré dans la société et dans l’histoire. Elle apporte une forme de rigueur, permet de s’élever et tisse des liens entre culture et état d’esprit.
  • La culture, c’est aussi un héritage, des blessures, des combats et de la transmission.
  • A l’heure de l’hyper-productivité, il faut savoir enchanter son existence. Les rêves sont des moteurs pour réaliser les projets les plus fous.
  • Comprendre le monde où nous vivons par la culture. Il a été fait un bilan de la situation chypriote avec une brève histoire de la production culturelle du pays et une analyse plus large de la situation actuelle, mentionnant l’importance diachronique de Paphos dans la culture chypriote.
  • L’internationalisation des échanges permet une ouverture sur le monde et crée des passerelles. Par exemple, le Louvre de Paris a consenti à des prêts majeurs au Louvre Abu Dhabi, ce qui établit les fondements d’un nouveau type de collaboration culturelle d’une ampleur inédite entre deux pays autour d’une institution nationale. Le Louvre Abu Dhabi est le premier musée universel du monde arabe. Il présentera des œuvres d’intérêt historique, culturel et sociologique, anciennes et contemporaines, provenant du monde entier.
  • Accéder à la culture autrement. De nouveaux horizons se dessinent en termes de visibilité et d’attractivité. Ainsi, une médiation culturelle Transmédia a été créée au Théâtre des Champs Elysées pour optimiser les univers narratifs et attiser la curiosité des jeunes. En utilisant le storytelling pour développer un contenu narratif sur plusieurs médias, en différenciant le contenu développé et les capacités d’interaction en fonction des spécificités de chaque média, le Théâtre des champs Elysées a invité les jeunes à l’opéra via une palette d’outils numériques et mis en scène l’Odyssée de Pénélope. Un dispositif varié : un livret d’opéra augmenté, des affiches animées, une scénographie d’exposition par les élèves de Stratégie de Communication par l’Image de l’École de Condé Paris, ainsi qu’une bande dessinée par des illustrateurs, la création et la réalisation du blog de Pénélope par l’École Supérieure du Digital, un onguent et un parfum par l’École Supérieure du Parfum.
  • Le monde change, les métiers évoluent et sont influencés par le numérique. La communication et les médias ont subi de profondes mutations avec l’arrivée du digital et des réseaux sociaux. A la clé, de nouvelles opportunités pour les métiers de la communication. De nouveaux codes de travail s’installent entre les journalistes, les blogueurs et les agences de communication autour de la culture. 


Cet événement a montré, si besoin en était, que 
la curiosité est fondamentale pour avancer. Il faut savoir oser, vouloir comprendre le monde actuel et l’évolution des cultures pour mieux communiquer.

Contactez-nous