Skip to main content
LEWIS

Par

LEWIS France

Publié le

mars 26, 2020

Tags

analyse, Communication, COVID-19, étude, marques, publicité

La demande de publicités payantes sur Facebook est en baisse car les marques réagissent à la situation économique incertaine. C'est ce que révèlent de nouvelles données leader de l’analyse des médias sociaux grâce à l’intelligence artificielle et plateforme dédiée aux spécialistes du marketing, Socialbakers, qui a récemment examiné l'impact probable de Covid-19 sur les dépenses publicitaires des marques sur Facebook, le CPC (cout par clic) et l'engagement au premier trimestre. Dans l'ensemble, l'étude a révélé que les publicités payantes diminuent ainsi que le coût par clic, tandis que le contenu organique augmente.


étude-socialbakers-l'impact-de-covid-19-sur-les-depenses-publicitaires-des-marques-sur-facebookPrincipales conclusions de l’étude :

  • En comparant les publicités payantes et le contenu organique, Socialbakers a constaté que dans toutes les régions, les marques affichent davantage de contenu organique depuis le début de l’année, car les budgets des publicités payantes sont probablement gelés en raison de l’incertitude économique. Cette constatation est en corrélation avec les données que nous observons concernant le coût par clic (CPC).
  • En Amérique du Nord, au début de décembre 2019, le CPC était d’environ 0,64 $. A la mi-mars, les données montrent que le CPC avait presque diminué de moitié pour atteindre 0,32 $.
  • Les données pour l’Europe de l’Ouest sont similaires. En décembre 2019, le CPC était d’environ 0,43 $. À la mi-mars, les données montrent que le CPC avait diminué de plus de moitié, à 0,20 $.
  • Si l’on examine les dépenses publicitaires de référence dans toutes les régions, on constate qu’à partir de mars, les dépenses publicitaires ont rapidement commencé à augmenter en Asie de l’Est avec la reprise des affaires. Dans des régions telles que l’Europe occidentale, l’Europe du Sud et l’Asie du Sud-Est, les dépenses publicitaires ont commencé à baisser dès le début du mois de mars.
  • L’Amérique du Nord a connu la plus forte baisse des dépenses publicitaires depuis le début du mois de mars, lorsque le virus COVID-19 a commencé à occuper le devant de la scène dans le pays. Les dépenses publicitaires ont diminué de près de 50 % entre décembre 2019 et la mi-mars 2020.
  • Les données globales sur l’engagement des profils de marques par région montrent que les niveaux d’engagement sont restés stables tout au long de l’année. Cependant, comme les gens prennent de la distance sociale dans le monde réel, nous verrons bientôt que cela se traduit par un engagement sur les médias sociaux.

« Les données sur les Socialbakers reflètent ce que nous entendons des marques. En raison de l’incertitude de l’environnement économique, elles ralentissent les investissements. Cette tendance devrait se poursuivre car les entreprises recherchent des alternatives moins coûteuses pour engager leur public. Cela signifie que les stratégies organiques, axées sur le bon contenu, pourraient l’emporter pendant cette période. », affirme Yuval Ben-Itzhak, PDG de Socialbakers.

« Réduire les investissements dans les médias sociaux pourrait être une erreur de la part des marques. Les spécialistes du marketing des marques doivent être conscients que, face à la perspective d’une distanciation sociale et de plus de temps à la maison, leurs publics se tourneront vers le monde numérique pour se sentir connectés, actualisés et divertis ».

socialbakers-étude-covid-1Paid ou organique : nous constatons que les marques de toutes les régions affichent systématiquement moins de contenu payant.

socialbakers-étude-covid-1Les publications organiques sont restées fortes, avec une légère augmentation dans toutes les régions depuis le début de l’année.

socialbakers-étude-covid-3socialbakers-étude-covid-4socialbakers-étude-covid-5socialbakers-étude-covid-6socialbakers-étude-covid-7CPC : Les coûts du CPC de Facebook ont lentement diminué depuis le début de l’année dans toutes les régions (W-EU, S-EU, Amérique du Nord, E-Asie, SE-Asie), cependant en Asie de l’Est, le CPC a recommencé à augmenter alors que les affaires redémarrent dans la région.

Dépenses publicitaires :

  • Si l’on examine les dépenses publicitaires dans toutes les régions, on constate clairement qu’à partir du mois de mars, les dépenses ont rapidement repris en Asie de l’Est, avec la reprise des affaires.
  • Alors que dans des régions comme l’Europe occidentale, l’Europe du Sud et l’Asie du Sud-Est, les dépenses publicitaires ont commencé à baisser à partir de mars.
  • L’Amérique du Nord est la région où nous avons observé la plus forte baisse des dépenses publicitaires depuis le début du mois de mars, lorsque le virus COVID-19 a commencé à prendre le devant de la scène dans le pays.

socialbakers-étude-covid-8Engagement global : Nous avons examiné ici l’engagement global sur les profils de marque par région. Les données montrent que les niveaux d’engagement sont restés stables tout au long de l’année. Cependant, nous prévoyons que, comme les gens prennent de la distance sociale dans le monde réel, nous verrons bientôt cela se traduire par un engagement dans les médias sociaux dans le monde numérique.

Une étude et analyse de SocialBakers, leader de l’analyse des médias sociaux .

Contactez-nous à HelloParis(a)teamlewis.com ou complétez le formulaire ci-dessous