Directrice France de Lewis

Par

Marie-Laure Laville

Publié le

mars 6, 2019

Tags

Communication, communiqué de presse, CP, infographie, journalistes, médias

Avec une moyenne de 200 communiqués de presse par jour, le journaliste français est sollicité toutes les 8 minutes par une information requérant son attention !


Comment le communiqué de presse va retenir l’attention du journaliste et ne pas finir directement dans la poubelle alors qu’il représente potentiellement une de ses sources principales d’information ? Tout simplement parce qu’il va répondre à ses attentes.

cp et infographie une recette gagnante pour les journalistes

 

Quelles attentes ?

  • Il a besoin d’une information rapide : le journaliste n’a pas le temps car il a des délais pour la remise de ses articles. Il y a moins de journalistes par rédaction donc il a plus d’informations à traiter, en plus d’en recevoir de plus en plus sous forme d’emails.
  • Il a besoin d’une information utile : il a une rubrique particulière à remplir, il doit répondre aux besoins de ses lecteurs et de sa rédaction.
  • Dans l’ère du visuel, 74% des journalistes sont friands d’images. 80% de l’information retenue est visuelle : l’infographie  est un outil attractif, plus ludique pour faire passer un message, c’est un bon support pour le communiqué de presse. 78% des directeurs marketing pensent que les contenus de type infographie sont l’avenir du Content Marketing.

Comment répondre à tous ces besoins ? En facilitant au maximum sa lecture, en lui envoyant une information qu’il va pouvoir réutiliser rapidement et en se mettant à la fois à sa place et à celle de son lectorat.

Pour répondre à tous ces critères, le communiqué de presse doit respecter des règles indispensables qui vont permettre de garantir son efficacité et atteindre notre objectif qui est, ne l’oubliez pas : donner lieu à un article ou donner envie au journaliste d’en savoir plus sur l’annonce.

 

La structure du communiqué de presse : une information hiérarchisée 

Un communiqué de presse comporte différentes parties qui doivent suivre un ordre logique et être complémentaires :

    1. Un titre informatif et précis qui est en rapport avec l’annonce dans lequel est cité le nom de la société annonceuse
    2. Un sous-titre qui renforce l’accroche (pas toujours nécessaire si c’est une répétition du titre ou du chapô)
    3. Le chapô : ce sont les 5 premières lignes qui présentent le message essentiel de l’annonce. Il doit répondre au fameux « Qui, Quoi, Où, Quand, Comment et Pourquoi »
    4. 2 ou 3 paragraphes qui développent les principaux messages, précédés d’un sous-titre qui permet une lecture en diagonale du communiqué. La hiérarchie des informations doit être décroissante, en terminant éventuellement par le rappel du message essentiel (mais pas la synthèse du communiqué de presse !)
    5. Le « À propos » de l’entreprise : qui donne les informations factuelles sur l’entreprise (nom, propriétaire, nationalité, situation, géographique, chiffre d’affaires, nombre d’employés, nom de la bourse si cotée et quelques références clients). Ces informations tiennent en 10 lignes maximum : il ne fait pas l’objet d’un communiqué ou un dossier de presse à lui seul. Rappelez-vous que chaque composante du communiqué apporte des informations complémentaires et non redondantes.

 

Les éléments du communiqué de presse : 

Les informations qui doivent y figurer :

  • Logo du client (en haut à gauche)
  • Mention « communiqué de presse » et la date qui indiquent au journaliste qu’il s’agit d’une information nouvelle et qu’il peut la reprendre
  • Le « À propos »
  • Indiquer les contacts presse à la fin

 

La forme du communiqué : clair, concis et précis

Idéalement, un communiqué de presse doit faire 1 page, 2 maximum.
Se rappeler l’objectif du communiqué : donner envie au journaliste de reprendre l‘info : s’il le fait, cela fera l’objet d’un article et dans ce cas bien souvent il fera un copié collé du chapô, d’où l’importance des informations contenues. S’il a besoin de plus d’information, vous pourrez alors compléter avec une interview ou l’envoi d’un dossier. Donc ce n’est pas la peine d’en écrire 5 pages. Chaque support a sa fonction : celui du communiqué est d’attirer l’attention du journaliste sur votre information. Le journaliste doit le considérer comme une dépêche.

Le style à respecter : des phrases simples, courtes et percutantes. Adopter le style journalistique et surtout ne pas essayer à chercher l’exploit littéraire : nous sommes dans le domaine de l’information efficace. En revanche faites-vous plaisir en trouvant des titres et sous titres accrocheurs tout en étant informatifs.

 

Un bon communiqué passe par la recherche de l’information pertinente

La recherche d’information pour construire un bon communiqué est fondamentale. Pour vous y aider, dressez la liste des 5 questions qui vont vous permettre de récupérer la bonne information et ceci par type de communiqué : cas clients, annonce produit, annonce de résultats, partenariat, nomination. Cette démarche vous permettra de mieux contrôler l’interlocuteur dans le cas d’un brief oral et de canaliser les personnes trop bavardes ou trop techniques.

Rappelez-vous le principe du communiqué : annoncer une information nouvelle et originale qui peut intéresser tout ou partie d’un public.

 

Une diffusion personnalisée

Bien vérifier avant chaque envoi, que les journalistes ciblés sont concernés par l’annonce. D’où l’importance d’avoir une base de données complète, rubriquée, bien renseignée et mise à jour régulièrement.

Il n’est pas nécessaire de faire une introduction dans le mail si les étapes précédentes ont été respectées : ceci ralentit la lecture et peut empêcher le journaliste de lire le communiqué.

 

Une infographie pour synthétiser les messages du CP

  • Une infographie, c’est plus accrocheur et lisible. Une image vaut 1000 mots
  • Une infographie, c’est ludique. Les messages sont plus faciles à retenir
  • Une infographie, c’est plus synthétique : résume la pensée
  • Une infographie, c’est aussi un outil viral dans l’ère du numérique. C’est le contenu le plus partagé sur les réseaux sociaux (plus de 3 fois plus que les autres contenus).

 

En conclusion :

Mettez-vous à la place du journaliste qui est bombardé de messages. Et dites-vous qu’un bon communiqué de presse est celui qui peut être repris in extenso dans un journal !

 

Le communiqué de presse + une infographie : la recette gagnante pour retenir l’attention des journalistes !

 

Infographie réalisée par la team LEWIS France sur Piktochart.

Contactez-nous